Céramique non tournée tardive de Méditerranée occidentale

DERU Xavier

La céramique non tournée, ou modelée, est généralement cuite de manière rudimentaire et présente une pâte chargée en inclusions grossières.

A la période tardive, cette catégorie devient plus présente, avec des productions locales, mais aussi des récipients commercialisés. Les pâtes ont fait l’objet de plusieurs caractérisations par D. Peacock et M. Fulford, P. Reynolds, ainsi que M. Cau. Les typologies s’organisent à l’intérieur de celles-ci.

A la différence, nous proposons une typologie morphologique, la détermination des pâtes s’effectuant généralement dans un second temps, après la détermination des catégories et des types. Vu les particularités du répertoire, ce sont les bords qui constituent la clés de détermination (1 à 7), ensuite la forme globale : plat (1), coupe (2), jatte basse (3), jatte profonde (4), pot (5), cruche (6) et couvercle (7). Une part importante des récipients présentent des préhensions : anse plate et verticale (a), applique horizontale, quelquefois digitée (b), anse ronde et horizontale (c) et applique en arc (d). Les couvercles sont indépendant de la logique imposée par les bords.

Le préfixe est WMed, pour West Mediterranean, et ensuite les codes hiérarchiques : WMed 1.3b ou WMed0.5c.

Bibliographie

Cau I Ontiveros M.A., Cerámica tardorromana de cocina de las Islas Baleares. Estudio arqueométrico, Oxford, 2003, 348 p., 98 pl. (British Archaeological Report, 1182) 

Fulford M.G., Peacock D.P.S., Excavations at Carthage. The British Mission. Vol. II, 2. The Circular Harbour, North Side. The Pottery, Oxford, 1994. (British Academy Monographs in Archaeology, 5)

Maestre Borge C., « La cerámica común tardía en Sevilla (siglos IV al VI d.C.) », dans Cerámicas hispanorromanas II. Producciones regionales, Cadix, 2012, p. 487-510.

Reynolds P., « Cerámica tardorromana modelada a mano de carácter local, regional y de importación de la provincia de Alicante », Lucentum, 4, 1985, p. 245-267. 

Bonifay M., Etudes sur la céramique romaine tardive d’Afrique, Oxford, 2004, p. 303-311. (British Archaeological Report, Int. S., 1301)