La céramique non tournée des Tongres

Bien que les céramiques n’utilisant pas l’énergie cinétique du tour, sont montées selon des techniques diversifiées, c’est par l’exclusion de la technique principale que l’on dénomme cette catégorie (CNT).

Une typologie et une étude technique très complète ont été proposées par N. Venant ; nous reprenons ici les formes principales de cette typologie en y joignant des variantes. 

Malgré ces dernières, le préfixe de la typologie reste le nom de l’auteure principale (Venant P_A7b).

Venant N., « Apports de l’étude des chaînes opératoires de la céramique non tournée gallo-romaine : le cas de la céramique à dégraissant carbonaté (sud de la civitas Tungrorum) », dans Actes du congrès de la Société française d’étude de la céramique antique en Gaule. Autun 2016, Marseille, 2016, p. 431-442.

Venant N., « La céramique non tournée de la villa gallo-romaine des “Bruyères” à Treignes (Viroinval, province de Namur) : essai de typo-chronologie », Archéo-Situla, 31, 2011, p. 91-119. 

Lepot A. et Vilvorder F., « La céramique à dégraissant calcite sur le territoire des Tongres », dans Les céramiques non tournées en Gaule romaine dans leur contexte social, économique et culturel : entre tradition et innovation. Actes du colloque tenu les 25 et 26 novembre 2010 à Paris, Tours, 2015, p. 231-243. (Revue archéologique du Centre de la France, 55)