Cerámica ibérica fina

A l’Âge du Fer, la vaisselle ibérique rassemble trois catégories de céramique fine et tournée : deux sont cuites en mode A, pour l’une, les parois sont lissées, pour l’autre, elles reçoivent un décor peint ; la troisième est cuite en mode B. Les trois catégories sont respectivement dénommées IB-A et IB-P, et IB-B.

Ces trois catégories partagent un répertoire commun, c’est pourquoi une seule typologie est présentée sous le vocable cerámica ibérica fina. Cette typologie est diversifiée, elle présente des assiettes, des coupes, des gobelets et des formes issues du répertoire grec : kylix, kalathos, lebes, cratère, etc.

C. Mata Parreño et H. Bonet Rosado ont proposé une classification hiérarchique, reprise par ailleurs dans le Dicocer. La classe A correspond à la vaisselle fine, ensuite un chiffre romain à un groupe fonctionnel, enfin des chiffres arabes définissent les types et quelquefois désignent le dessin. Le préfixe est « Ibérica » (par ex. Ibérica II.4.3.2).

Adroher-Auroux A.M., « Céramique ibérique peinte », dans Dicocer, Lattes, 1992, p. 470-484. (Lattara, 6)

Mata Parreño C. et Bonet Rosado H., « La Cerámica ibérica: ensayo de tipología », dans Estudios de arqueología ibérica y romana, Homenaje a Enrique Pla Ballester, Valence, 1992, p.117-173.